UNESCO

Créé 2016.04.12

La Lituanie au Conseil exécutif de l’UNESCO

Lors de la 38e session de la Conférence générale de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) qui a eu lieu le 11 novembre 2015, la Lituanie a été élue membre du Conseil exécutif de l’UNESCO pour la période 2015-2019. La Lituanie a été élue au Conseil exécutif par le plus grand nombre de voix (171). Cela montre une reconnaissance des résultats d’un travail régulier et à long terme ainsi que l’activité et la visibilité de la Lituanie au sein de l’UNESCO.

Le 20 novembre 2015, après la première séance du nouveau Conseil exécutif, la Lituanie est vice-présidente de cette structure de gouvernance de l’UNESCO pour 2015-2017. L’ambassadeur auprès de l’UNESCO Arūnas Gelūnas représente la Lituanie au Conseil exécutif.

En 25 ans d’indépendance, la Lituanie est élue pour la troisième fois membre d’une des principales structures de gouvernance de l’UNESCO et vice-présidente du Conseil exécutif. La Lituanie a été membre du Conseil exécutif de l’UNESCO en 1997-2001 et 2005-2009, et le poste de vice-président a été confié à la Lituanie en 1999-2001 et 2007-2009.

Les priorités de l’action de la Lituanie au Conseil exécutif de l’UNESCO :

  • participer activement au règlement des questions relatives à la problématique de la sécurité des journalistes et l’impunité des crimes contre ces derniers ;
  • rechercher une participation plus active de l’UNESCO au règlement des problèmes de la Crimée dans les domaines de compétence de cette organisation ;
  • renforcer la protection des droits de l’homme en promouvant la liberté d’expression et de la presse et en garantissant un traitement égal pour tous dans les domaines de compétence de l’UNESCO ;
  • promouvoir la diversité de l’expression culturelle, en accordant notamment une grande attention à l’intégration culturelle dans une politique de développement durable et l’implication de la société dans les processus de la politique culturelle ;
  • chercher à renforcer la protection du patrimoine culturel matériel et immatériel, en accordant une attention particulière au patrimoine culturel des territoires touchés par les conflits ;
  • contribuer à garantir un traitement égal des personnes, notamment dans le domaine de l’éducation ;
  • renforcer le rôle des établissements d’enseignement supérieur et des instituts de recherche dans le règlement des défis socio-économiques et culturels qui se posent à la société, ainsi que la responsabilité en basant les perspectives de développement des pays sur des études scientifiques ;
  • contribuer à une mise en œuvre efficace des objectifs de l’agenda de développement durable des Nations Unies avant 2030 dans les domaines de compétence de l’UNESCO ;
  • accorder une grande attention à la participation des instituts de recherche et des scientifiques dans les programmes scientifiques internationaux de l’UNESCO ;
  • contribuer au renforcement du rôle de l’UNESCO pour obtenir un accès universel à Internet, l’éducation aux médias, la protection des informations, l’éthique de l’information, le multilinguisme ainsi que la diffusion des technologies de la communication ;
  • rechercher l’efficience et l’efficacité de l’activité de l’UNESCO.

Le Conseil exécutif de l’UNESCO

Le Conseil exécutif est l’un des trois principaux organes de gouvernance de l’UNESCO et il comprend 58 États membres. Les sessions du Conseil ont lieu deux fois par an : au printemps et à l’automne. Au cours de ces sessions, des décisions sont prises concernant l’activité et la mise en œuvre du budget de l’UNESCO, les rapports d’activité sont examinés, des recommandations sont préparées concernant l’acception de nouveaux États membres et les élections du directeur général, et des décisions sont adoptées pour l’organisation de diverses conférences internationales. Lors du Conseil exécutif, les décisions sont adoptées en votant à la majorité des voix simple ou qualifiée (pour les questions stratégiques), et aucun pays n’a de droit de veto.

Recevoir la lettre d’information